Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 2 Mars 2011

Pépy veut en finir avec le "tout TGV"



Guillaume Pépy, le président de la SNCF, affirme dans un entretien à L'Express paru ce mercredi 2 mars qu'il souhaite en finir avec le "tout TGV". Une stratégie qui, selon lui, a permis la renaissance du groupe depuis les années 1980, mais "a pu donner le sentiment d'une SNCF à deux vitesses".



Pépy veut en finir avec le "tout TGV"
"La SNCF sait ce qu'elle doit au TGV", mais "je milite pour que le développement des lignes à grande vitesse ne se fasse pas au détriment des lignes existantes", affirme le Président de la SNCF qui laisse ainsi entendre que la rapidité de certains trains nuit aux autres "surtout dans les principales agglomérations, et en particulier en Ile-de-France", confie-t-il. Il rappelle à titre d'exemple, que la "première ligne pour la SNCF" est le RER D, avec ses 550.000 passagers quotidiens.

Par ailleurs Guillaume Pépy condamne dans cet entretien l'incident qui a eu lieu sur une ligne dans les Alpes ce week-end, provoquant de forts ralentissements. "C'est un acte grave de vandalisme ou de sabotage - l'enquête le dira - dont la SNCF est victime autant que ses clients. Je suis très en colère !", s'emporte-t-il.