Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 3 Octobre 2016

Quel est l'impact des questions de sécurité sur les événements corporate (avec PDF)



Comme annoncé il y a quelques mois, Uniceo publie son étude, réalisée avec l’AFTM, sur un thème d’actualité: l'impact des attaques terroristes sur les événements d'entreprise. Pour Laurent Fuchs, directeur exécutif de l'association (Communauté de Pratique globale pour les responsables événementiels), le constat est simple : l'augmentation du nombre des actes terroristes ces derniers mois a eu un impact direct sur l'ensemble de la population et en particulier sur le tourisme et les voyages. Il restait à en mesurer l’ampleur.



Quelle politique sécurité mettre en place ?
Quelle politique sécurité mettre en place ?
Nous nous étions étonnés à l’annonce de l’enquête d’une énième étude sur la sécurité. Avons-nous été entendus ? Toujours est-il que le propos est moins générique qu'attendu, moins "tarte à la crème", et que l’analyse se veut plus constructive sur les différentes régions du monde touchées par le terrorisme.

Sans surprise, la sécurité reste un point sensible en entreprise tout comme le rapport qualité/prix ou la localisation de l’événement. Si 53,5 % des entreprises affirment avoir défini des règles qui lui sont propres en matière de sécurité, on s’inquiète pour les 46,4% qui ignorent encore ce besoin indispensable de prévention.

En interne, la politique sécuritaire est associée à l’outil de réservation pour 15 % des entreprises interrogées, mais c’est l’intranet qui reste majoritairement le plus utilisé avec 43%. Autre constat sévère : 32 % ne veulent plus voyager dans des pays à risque présents dans la liste établie par le Ministère des Affaires Etrangères… Mais 60% ne veulent pas s’en priver. Le font-ils réellement ?

En matière d’impact des attentats, sans surprise… La vie continue, même si beaucoup affirment avoir reporté un déplacement à Paris ou Bruxelles. Comme le souligne le rapport, on constate une franche évolution de l'importance du facteur sécurité par rapport aux résultats d 'avant les attentats : le nombre d’entreprises qui la considèrent “vitale ou très importante” passe d'environ 45% à près de 85% aujourd’hui.

Seule inconnue : la rapport taille des entreprises/actions engagées. Certes, l’étude donne des points d’analyse qui vont du changement des habitudes aux choix de nouvelles destinations mais elle ne précise pas le nombre de sociétés qui ont répondu. Uniceo précise que 31% des sociétés interrogées ont plus de 5000 collaborateurs, 36% de 1000 à 5000, 6% de 500 à 1000 et 27% possèdent moins de 500 salariés. Et de détailler : "Les participants à cette enquête sont tous donneurs d’ordre seniors pour les événements (BtB, BtC, événements internes et publics, congrès, conventions...) avec une fonction de direction dans les départements de communication marketing, achat ou logistique de grandes entreprises et d’associations internationales. Ils sont majoritairement responsables de la stratégie (57%) de l’organisation (55%), des achats (30%) et du marcom (39%)".

new_1531_1.pdf new-1531_1.pdf  (2.15 Mo)