Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 7 Février 2011

SNCF et RFF : le rapport qui accuse



Une étude réalisée par trois spécialistes du transport pour le compte de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) pointe les problèmes de gestion du réseau ferroviaire. Pour souligner la responsabilité de la SNCF et de RFF, il n'y va pas avec le dos de la cuillère.



SNCF et RFF : le rapport qui accuse
Le rapport relayé lundi dans le quotidien le Progrès relie les problèmes récurrents intervenus depuis le mois de décembre 2010 à deux principaux facteurs : une infrastructure vieillissante et une mauvaise méthode d’exploitation. Dans leur analyse, Gabriel Exbrayat (président de la Fnaut Rhône-Alpes), François Jeannin (président de la Fnaut Franche-Comté) et William Lachenat (président de l’association européenne pour le développement du transport ferroviaire) évoquent pointent l’ancienneté de l’infrastructure. Ils dénoncent aussi et surtout l’exploitation du réseau : « L’aggravation des dysfonctionnements est à rechercher dans les méthodes d’exploitation résument-ils. La poursuite d’une mise en place d’une méthode d’exploitation basée sur la séparation des activités et le management sectoriel entraînent des lourdeurs supplémentaires, préjudiciables à la production ». Le rapport va plus loin, et note que « Le matériel utilisé est souvent inadapté (sous-capacité, portes étroites, et non prévu pour le froid et la neige). Le personnel est réduit en deçà du minimum nécessaire, il est de plus en plus mal formé, l’information des usagers est réduite ». Une analyse sans concession, qui pourrait aider à remettre le transport ferroviaire français sur de bons rails.