Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Trafic aérien : l’OACI travaille pour éviter l’embouteillage


L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) étudie de nouvelles méthodes de gestion du trafic aérien pour faire face à l’augmentation du nombre de voyageurs. Parmi les nouvelles méthodes envisagées, le système des trains d’avions permettrait de faciliter le travail des contrôleurs du ciel.



IATA l’a annoncé récemment : le trafic aérien s’apprête à exploser. [800 millions de voyageurs]article: 8532 supplémentaires sont attendus d’ici 2014, compliquant nécessairement la gestion du trafic à l’échelle internationale. Dès lors, les responsables du trafic aérien se penchent sur de nouvelles pistes. Parmi elles, le principe du train d’avions revient à faire voler les avions qui effectuent un même trajet les uns derrière les autres. Déjà utilisé dans l’armée, le système simplifie la surveillance du trafic pour les contrôleurs du ciel, ainsi confrontés à un seul objet aérien.
Le tunneling constitue l’autre piste étudiée au sein de l’OACI. Le système prévoit des tunnels virtuels, qui s’appuieront sur les systèmes automatiques de guidage. Le vol n'impliquerait ainsi aucun contact humain entre l'équipage et le contrôle aérien, exception faite des manœuvres plus complexes, comme l’approche.