Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Venezuela : des compagnies aériennes stoppent la vente de billets d'avion


En désaccord financier avec le gouvernement vénézuelien, plusieurs compagnies aériennes dont Air France et Air Canada ont décidé de suspendre la vente de leurs billets au Vénézuela, sauf s'ils sont payés en dollars.



PAULINO MORAN at wikipedia
PAULINO MORAN at wikipedia
Le Venezuela et les compagnies aériennes ont un désaccord d’ordre pécuniaire. Les transporteurs estiment que le gouvernement leur doit 3 milliards de dollars. Depuis 2003, les compagnies acceptent de vendre leurs billets en bolivares, la monnaie locale. Ils peuvent ensuite l’échanger en dollars auprès des autorités vénézuéliennes au taux officiel de 6,3 bolivares par dollar. Mais Caracas a changé la donne depuis le 22 janvier 2014 en pratiquant un taux de change de un dollar pour 11 pesos. Cette mesure entraîne une dévaluation de fait qu'ils n'acceptent pas. Comme de nombreuses consœurs, Air Canada a temporairement suspendu la vente de billets d'avion au Venezuela. Elle a annoncé sur Twitter que les vols étaient maintenus mais que «l'émission de billets est momentanément suspendue». Ainsi les passagers ne peuvent plus se procurer de place en payant en bolivares. En revanche, il est toujours possible d’obtenir des billets auprès de la compagnie s’ils sont payés en dollars ou avec une carte bancaire étrangère. Selon la presse locale, l’entreprise canadienne aurait suivi les traces de plusieurs compagnies comme Air France, Copa Airlines, TAP, Air Europa, Avianca ou Aerolineas Argentinas.
La compagnie équatorienne Tame a même stoppé ses vols à destination de Caracas dès le mercredi 22 janvier car la Banque centrale ne lui avait pas payé ses opérations. Elle aurait depuis repris ses dessertes le 25 janvier, selon l’AFP.