Aéroflot, pas de privatisation attendue avant 2013

Selon la direction d’ Aéroflot, détenue à 51 % par l’état russe, la privatisation de la compagnie n’aurait pas d’intérêt avant 2013. Le Directeur financier, qui prépare la fusion avec Rosavia, estime qu’il faut d’abord mettre en place des synergies, améliorer les résultats financiers et devenir profitable, avant de mettre en vente la compagnie. Il […]

Selon la direction d' Aéroflot, détenue à 51 % par l'état russe, la privatisation de la compagnie n'aurait pas d'intérêt avant 2013. Le Directeur financier, qui prépare la fusion avec Rosavia, estime qu'il faut d'abord mettre en place des synergies, améliorer les résultats financiers et devenir profitable, avant de mettre en vente la compagnie. Il estime que "lancer la privatisation maintenant ne rapporterait que très peu d'argent aux actionnaires".