Air Berlin : l’administrateur judiciaire pourrait demander plus d’un milliard d’euros à Etihad

C’est une créance de plus d’un milliard d’euros que l’administrateur judiciaire, Lucas Floether, s’apprête à demander à Etihad. En cause, la décision de la compagnie d’Abu Dhabi de cesser tout investissement en août 2017. Pour les créanciers, la méthode n’a pas permis de chercher d’autres solutions et anticiper la crise qui en a découlé.

Selon l'administrateur Lucas Floether, “Il est nécessaire de comprendre le mécanisme qui a conduit la compagnie à une cessation d’activités brutale". Première mission qui lui incombe, évaluer les réclamations éventuelles contre Etihad. Il aura ensuite à chiffrer sa demande qui pourrait atteindre plus d’un milliard d’euros. L’accusation repose sur un constat simple : Etihad n’aurait pas rempli ses obligations d’actionnaires en assurant la couverture du passif qui dépendait de sa responsabilité.

Etihad n’a pas souhaité commenter l’information même si, selon des sources locales, la vision des actionnaires et des créanciers ne serait qu’une "interprétation rapide de la situation d’Air Berlin en août dernier".

Pour mémoire Etihad, qui était actionnaire à hauteur de 29% avait confirmé en avril 2017 qu’elle assurerait le fonctionnement de la compagnie sur 18 mois avant de mettre finalement brutalement un terme à ses investissements 4 mois plus tard.