Air France : l’intersyndicale considère que la direction est « à la dérive »

En plein cœur de l'été, l'intersyndicale d'Air France ne renonce pas à la critique acide et sonne une nouvelle charge contre la direction de la compagnie. Les annulations de vols qui se sont multipliées ces dernières semaines seraient dues à son "incapacité à anticiper les besoins".

La chaleur estivale renforce les aigreurs semble t-il chez Air France. Les voyageurs d'affaires auront sans doute eu l'occasion de constater des annulations de vols (240 actuellement selon le décompte de l'intersyndicale) que le DG de l'entreprise a expliqué, à l'occasion de la publication des résultats semestriels, par des problématiques de formation.

Une explication que rejette l'intersyndicale qui, dans un communiqué à découvrir en pièce jointe, parle d'origines "multiples, la part la plus importante revient aux conséquences des projets d'entreprise fondés uniquement sur la baisse de tous les coûts, y compris les investissements les plus vitaux pour le fonctionnement opérationnel de l’entreprise, et les purges dans les effectifs que les dernières Directions successives imposent depuis des années".

Pour l'intersyndicale, les annulations de vols sont dues à "des carences répétées dans la formation et le recrutement des personnels, engendrant un sous-effectif de pilotes, mais aussi d’hôtesses et stewards, et de personnels sol notamment sur notre HUB de Roissy".


Les syndicats considèrent "Qu’il est plus que temps qu’advienne un encadrement qui positionnera au cœur de ses ambitions le respect des salariés et de leur outil de travail par le biais d’une réelle justice sociale, condition indépassable pour retrouver rapidement une exploitation optimale au service de nos passagers".