Aux USA : des hauts et des bas économiques annoncés

Les voyageurs d'affaires qui travaillent avec les Etats-Unis doivent s'attendre à des difficultés dans les prochains mois, si l'on en croit les analystes. En revanche la Bourse de New-York enregistre des records.

L'administration Trump devrait mettre en place ce jeudi 23 août des taxes douanières de 25% sur une deuxième tranche de 16 milliards de dollars de produits chinois. Elle a déjà taxé, début juillet, pour 34 milliards de dollars d'importations venant de Chine. Une guerre commerciale à laquelle la Chine entend riposter et cela inquiète une écrasante majorité d'économistes du secteur privé aux Etats-Unis, selon une enquête publiée lundi et réalisée par la National Association for Business Economics (NABE).

La Bourse est-elle si étrangère à ces réalités économiques ? En tous cas Wall Street enregistre des records. La place new-yorkaise doit franchir mercredi le seuil record depuis la deuxième guerre mondiale du nombre de jours (3.453) où elle n'a pas connu de chute de plus de 20%. C'est ce qui s'appelle un "bull market" dans le jargon financier, en référence au taureau de Wall Street. Depuis deux ans tous les signes sont favorables aux spéculateurs qui bénéficient des milliards déversés par la banque centrale, des taux d'intérêt quasi nuls et des coupes fiscales qui dynamisent les profits. Un échauffement ou une bulle ?