Belgique : opération escargot des routiers le 24 septembre

Les voyageurs d’affaires pourraient avoir des difficultés à circuler sur les autoroutes belges le 24 septembre 2012. Les chauffeurs de camions ont prévu une opération escargot sur les grands axes en direction de la capitale de la Belgique pour manifester contre le «dumping social» des entreprises d’Europe de l’Est à l’origin, selon eux, de faillites et de pertes d’emploi dans le secteur.

Belgique : opération escargot des routiers le 24 septembre
Les syndicats belges et français - CGSLB, FGTB-UBOT et CGT – ainsi que des collectifs d'ouvriers du transport de plusieurs pays européens ont prévu de tenir le 24 septembre 2012 une grève perlée. Ainsi 5 convois en direction de Bruxelles ralentiront fortement la circulation les autoroutes E40 (depuis Liège et Gand), E19 (à partir d'Anvers et de Nivelles) et E411 (depuis Namur) ce jour-là. Se déplaçant à 50 km/heure, les camions manifestants sont prévus vers 11h30 sur le plateau du Heysel à Bruxelles.
«Les entreprises d'Europe de l'Est - souvent des sociétés boîtes aux lettres - envahissent le marché du transport en Europe de l'Ouest avec des chauffeurs sous-payés» ont expliqué les organisateurs, «Les chauffeurs d'Europe de l'Est, qui sont eux-mêmes exploités, travaillent souvent pour un tiers ou pour la moitié du salaire d'un collègue ouest-européen. Il s'ensuit que la petite entreprise indépendante et le chauffeur salarié en paient la note». Pour éviter les écarts observés entre les sociétés de transport de l’Est et de l’Ouest, les grévistes réclament un salaire identique pour les chauffeurs travaillant dans un même pays, le retour obligatoire vers le pays d'origine après trois missions hebdomadaires l'introduction d'un salaire minimal européen.