Crash du Rio-Paris : le parquet réclame un procès pour Air France

159

L'instance recommande en revanche un non-lieu pour Airbus. Il appartient désormais aux juges d’instruction de suivre ou non ses réquisitions.

Le parquet de Paris demande un procès devant le tribunal correctionnel contre Air France, à l’issue de l’enquête sur le crash du vol Rio-Paris survenu il y a dix ans, ayant fait 228 morts. Dans un réquisitoire daté du 12 juillet, l’instance considère que la compagnie aérienne «a commis une négligence et une imprudence». En effet, après plusieurs incidents liés aux sondes Pitot (qui permettent de contrôler la vitesse de l’appareil et ont gelé pendant le vol de l'A330), Air France n’aurait pas délivré à ses pilotes assez d’informations sur la procédure à suivre en cas d’anomalie, selon le parquet. A l’inverse, il estime qu’il n’existe pas de charges suffisantes à l’encontre d’Airbus pour le renvoyer en correctionnelle. Les parties civiles jugent en revanche les expertises trop favorables au constructeur européen. Il appartient désormais aux juges d’instruction de décider s’ils suivent ces réquisitions et décident donc d’ordonner un procès pour la seule compagnie aérienne. Dans cette procédure, les deux entreprises avaient été mises en examen en 2011 pour «homicides involontaires».