Etihad et TUI renoncent à leur joint venture

Etihad et TUI ont mis un terme aux négociations entamées fin 2016 concernant future une joint-venture. Les deux groupes ne sont pas parvenus à trouver un terrain d'entente.

Etihad et TUI ne monteront finalement pas de co-entreprise de vols touristiques ensemble. Dans un communiqué, l'entreprise allemande prévient que les deux partenaires potentiels "ne poursuivront pas leurs négociations sur la coentreprise prévue entre TUIfly et Niki".

La compagnie du Golfe confirme l'arrêt du projet présenté fin 2016. Elle explique dans un communiqué que la décision intervient "après de nombreux mois de négociation, en toute bonne foi, durant lesquels les parties ont été incapables d'arriver à un accord sur la nature finale d'une telle co-entreprise".

Toutefois, les vols d'Air Berlin vers les destinations soleil transférés à la low-cost Nikki resteront sous la marque Niki. "Les détails ultérieurs sur cette structure seront annoncés en temps voulu par Air Berlin", explique le transporteur émirati.

Dans son courrier interne obtenu par l'AFP, TUI explique à ses salariés "Etihad poursuit visiblement de nouveaux projets concernant ses investissements en Europe, en particulier dans Alitalia et Air Berlin".