French Blue veut aller à Papeete

On attendait la compagnie vers l'Asie, a priori French Blue ferait le choix de la Polynésie via San Francisco. Si la Californie semble une destination demandée, la Polynésie ne maque pas de couverture aérienne avec, entre autres, Air Tahiti Nui ou Air France. Le groupe Dubreuil chercherait-il à faire du buzz ?

Nicole Bouteau, ministre du Tourisme de la Polynésie, se dit enchantée de la visite des représentants d'Air Caraïbes et French Blue. Selon elle, "C'est une opportunité pour montrer au monde que notre ciel n'est pas fermé". Selon nos confrères de Tahiti Infos, le projet serait assez bien engagé même si aucune décision officielle n'a été prise par les autorités locales. Elles s'engagent à répondre à cette demande d'ici à la fin de l'année.

Il est vrai que la première escale, San Francisco, est très demandée par les voyageurs d'affaires français. La présence d'une business à bord de French Blue est un argument même si la compagnie low cost se retrouvera en concurrence directe avec Air Tahiti Nui qui occupe le même créneau via SF. Pour Nicole Bouteau, les clientèles ne sont pas opposables. Pour elle, "la clientèle haut de gamme fera le choix d'une compagnie adaptée à ses besoins et ses services". Mais la Ministre veut aussi s'ouvrir de nouveaux marchés, via SF. Le Canada est en ligne de mire.

Enfin, la Ministre reste pragmatique : "French Blue permettra de libérer des places sur Air France et sur Air Tahiti Nui. Les clients d'un tourisme plus haute gamme continueront à venir en empruntant ces compagnies. En ce moment, il est difficile de trouver une place, les taux de remplissage sont importants".