IAG : un premier trimestre à la baisse

Le groupe aérien affiche une baisse de son bénéfice net au premier trimestre 2019. En cause : la hausse des prix du kérosène et un marché défavorable en Europe.

Le bénéfice atteint les 70 millions d'euros au premier trimestre 2019 pour le groupe IAG, maison mère de British Airways, Iberia ou bien encore Vueling. Soit une baisse de près de 90% ...

En 2018, le groupe avait enregistré un profit net de 800 millions d'euros sur la même période. Un bénéfice en grande partie dû à une réforme du plan de retraite de la compagnie aérienne britannique. En 2019, IAG voit ses chiffres chuter lourdement et ce, à cause d'une facture de carburant qui affiche +15,8% et d'un repli de 0,8% du revenu par PKT.

De plus, le groupe doit faire face à un marché européen peu favorable en ce début d'année. "Les compagnies aériennes ont été très affectées par des vents contraires relatifs au carburant et aux taux de change, par des capacités de marché moins rentables et le calendrier de Pâques", souligne Willie Walsh, directeur général d'IAG. Cependant, le groupe assure rester rentable.