Infractions routières: les patrons obligés de dénoncer leurs salariés

Obliger un patron à identifier un salarié ayant commis une infraction au volant d’un véhicule d’entreprise n’est pas de la délation, mais une "bonne mesure" qui sera "bénéfique pour les entreprises et les salariés", estime dans le Point Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière. La loi, adoptée au mois de juillet et […]

Obliger un patron à identifier un salarié ayant commis une infraction au volant d'un véhicule d'entreprise n'est pas de la délation, mais une "bonne mesure" qui sera "bénéfique pour les entreprises et les salariés", estime dans le Point Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière.

La loi, adoptée au mois de juillet et bientôt présentée au Sénat, risque de faire couleur beaucoup d'encre dans les entreprises... Mais le texte est formel, sans coopération de la société, le dirigeant risque près de 2.000 euros d'amende ! De quoi le convaincre de coopérer....