L’AFTM s’associe à 4 structures européennes pour tenter de peser à Bruxelles

Cinq associations européennes du Travel Management se sont réunies à Bruxelles le 23 février 2014 afin d’établir l’acte fondateur d’un réseau dont la finalité est de peser sur les décisions du parlement européen en matière de déplacements professionnels.

L’AFTM présente ce regroupement comme «la concrétisation logique de l’action commune menée en septembre dernier à l’occasion de la réforme du règlement destinée à la prise en compte de la spécificité du voyage d’affaires». Mais sans la présence des structures allemandes (comme VDR) ou anglaises (GBTA ou BTA), le regroupement, baptisé ENACT (pour European Network of Associations for Corporate Travel) n’a sans doute que peu de chances d’obtenir des avancées majeures sur le sujet.

Parmi les signataires de l’accord, on note la présence de :
• ACTE EMEA (Europe Middle East and Africa). Une partie des pays représentés n'est pas concernée par les décisions européennes,
• AEGVE, La Asociacion de los Decisores en Viajes de Empresa (Espagne),
• AFTM, Association Française des Travel Managers,
• BATM, Belgian Association of Travel Management (Belgique)
• CORTAS, Corporate Travel Association (Pays-Bas),

Pour éviter d’être accusé de «servir la soupe aux fournisseurs» (on pense à l’aérien déjà très engagé à Bruxelles), les signataires précisent d’emblée qu’en «aucun cas ce réseau ne sera utilisé à des fins commerciales visant à influencer le marché». A suivre !