La France recommande d’éviter Bamako

Après le décès de 3 personnes touchées par le virus Ebola à Bamako, la France recommande à ses ressortissants d’éviter de se rendre au Mali et en particulier dans la capitale malienne.

Le Mali est en zone rouge pour le Quai d’Orsay depuis le début de l’intervention militaire sur place mais désormais, Bamako est à son tour en zone d’extrême vigilance, cette fois en raison de l’épidémie d’Ebola. En plus d’étendre les contrôles sanitaires aux vols provenant du Mali, Paris appelle dans un communiqué ses ressortissants, "Sauf raison impérative", à éviter "de se déplacer ou de séjourner dans la région de Kayes ou à Bamako". "Pour les ressortissants sur place, il est recommandé de se conformer « aux directives sanitaires émises par les autorités maliennes", précise le Quai d'Orsay.
Vendredi, le Mali a annoncé avoir enregistré sur son sol le décès de trois personnes contaminées par le virus Ebola, sur quatre testées positives. Ces quatre cas sont indépendants du tout premier cas dans le pays, une fillette de deux ans ayant voyagé par la route depuis le sud de la Guinée et décédée le 24 octobre à Kayes.