La privatisation d’ADP maintient le système controversé de la « double caisse »

C’est un système que détestent les compagnies aériennes, celui de deux caisses pour la même entreprise, ADP. Dans l’une, les revenus des activités aéroportuaires strictes, dans l’autre les revenus immobiliers (parkings, commerce, immeubles,…) des aéroports. Et contrairement aux espoirs des compagnies, et aux demandes de l’OACI, la privatisation d’ADP ne changera rien à cette formule […]

C'est un système que détestent les compagnies aériennes, celui de deux caisses pour la même entreprise, ADP. Dans l'une, les revenus des activités aéroportuaires strictes, dans l'autre les revenus immobiliers (parkings, commerce, immeubles,...) des aéroports. Et contrairement aux espoirs des compagnies, et aux demandes de l'OACI, la privatisation d'ADP ne changera rien à cette formule "double caisse" alors que l'intégration en caisse unique aurait sans doute permis de ralentir les hausses des taxes. C'est tous cas ce qu'affirme La Tribune après la visite du ministre Bruno Le Maire chez ADP pour expliquer les grandes lignes de son projet de privatisation.