Les pilotes américains demandent à Trump de bloquer Norwegian

Si le décret anti-immigration a donné du fil à retordre au monde aérien et entraîné une baisse des réservations sur les USA, les pilotes américains espèrent que leur nouveau président les aidera sur un sujet : Norwegian. Ils souhaitent que le gouvernement retire les droits accordés à la low-cost.

Plusieurs syndicats des pilotes ont déposé un appel fédéral contre la décision du département des Transports d'accorder le droit de voler vers les USA à Norwegian. Les organisations - dont l'Air Line Pilote association (ALPA) qui représente 55 000 navigant au sein de 32 compagnies - demandent également au président Donald Trump d'annuler cette décision et de bloquer son développement dans le ciel américain. Les navigants estiment que le transporteur à bas coût européen met en danger les compagnies et emplois américains.

Mais le gouvernement actuel semble peut enclin à suivre leur position. Interrogé sur la question, le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a souligné que Norwegian qui emploie des équipages américains et achète des Boeing, représente "un énorme intérêt économique" pour le pays.

Une analyse partagée par le patron de la low-cost européenne, Bjorn Kjos. Il a expliqué au site The Independent : "Nous faisons exactement ce que Trump souhaite que nous fassions. Nous avons beaucoup d'employés américains. Sur le secteur long-courrier, nous avons plus de salariés aux USA qu'en Europe".