Notes de frais: quelles sont les fraudes les plus courantes ?

Fausse note de restaurant, de taxi, consommations au mini-bar, achats personnelles... cette pratique coûte encore cher aux entreprises chaque année.

730 euros, c'est la somme que représente la fraude aux notes de frais par employé et par année pour une entreprise. Si il existe de nombreuses façons de frauder le Top 3 des fraudes les plus courantes sont :
- les dépenses en dehors de jours et horaires de travail
- l'augmentation du kilométrage
- des fausses factures de taxi ;

Devant les fausses notes de restaurant, l'achat de fournitures personnelles prétendues professionnelles ou bien encore les extra dans les hôtels.

Selon certains collaborateurs, ces pratiques "douteuses" se justifient par un manque de gratification de la part de l'employeur ou parce que ce dernier juge injuste de devoir avancer les frais. D'autres pointent également du doigt l'obsolescence des outils de gestion de notes de frais et le temps passé à les enregistrer.

Pour KDS, la meilleure façon de réguler ces abus est d'adopter une politique portée sur le digital et la dématérialisation. Si les outils SaaS permettent en effet une gestion plus rapide et plus simple des dépenses d'entreprises, ils ne seront pas l'unique réponse au problème. Impulser une réelle politique de dépense dans l'entreprise et définir une politique claire et cadrée peut également aider à prendre le problème en amont et donc, réduire les risques de fraudes.