Passagers bloqués en Russie : Air France a envoyé un 3e avion

Le vol d'Air France qui effectuait la liaison Paris-Shanghai a du effectuer un atterrissage qui n'était pas prévu, dimanche matin, depuis l'avion est bloqué sur place avec ses passagers.

Le vol AF 116, qui avait quitté Paris samedi soir, a dû se poser dans la ville de Sibérie, à la suite de l'apparition d'une odeur âcre et d'une légère fumée à bord, a indiqué dimanche la compagnie française. L'incident n'a pas fait de blessés parmi les près de 300 passagers et membres d'équipage qui se trouvaient à bord.

Les passagers ont été installés à l'hôtel avant de monter à bord d'un deuxième vol qui devait quitter Irkoutsk hier. Mais cet appareil a été à nouveau victime d'un incident technique et est resté cloué au sol, selon des passagers.

Les services d'Air France confirment l'incident dans un communiqué publié ce 13 novembre "Face à l’impossibilité de procéder aux réparations dans un délai court, un second appareil a été envoyé à Irkoutsk. Sur place, ce Boeing 777 a subi une panne qui ne permet pas d’opérer le vol d’Irkoutsk vers Shanghai. Les clients ont à nouveau été pris en charge et hébergés".

Ainsi, un troisième B777 a décollé ce mardi depuis Paris-CDG vers Irkoutsk afin de réacheminer les voyageurs vers Shanghai. L’avion qui est parti de Paris à 14h43 ( heure locale), doit atterrir à Irkoutsk à 22h15 (heure de Paris). Il devrait quitter la Russie à 00h50 (heure de Paris) le 14 novembre, pour une arrivée en Chine à 05h00 (heure de Paris) le 14 novembre.

Air France ajoute "Les services commerciaux de la compagnie prendront contact avec les clients concernés afin de proposer les mesures commerciales adaptées".