SAS crée SAS

Pourquoi la scandinave SAS recrée-t-elle une compagnie aérienne en Irlande qui s’appellera SAS ? A cette question, les réponses sont nombreuses même si la première d’entre elles est purement économique.

Peu d’impôts, des charges de personnels réduites et un gain de temps appréciable vers les USA en bénéficiant, quand c’est possible, d’un pré check vers les Etats-Unis directement sur l’aéroport irlandais… SAS a décidé d’utiliser tous ces points forts pour créer SAS en Irlande et pourrait d’ailleurs être suivie par d’autres transporteurs européens. Norwegian le fait déjà et Easyjet se dit toujours intéressée. Son but ? Développer les vols entre le nord de l’Europe et le Royaume Uni mais aussi de Dublin vers Londres.

Pour la compagnie scandinave, ce sont principalement les coûts d’exploitation qui sont visés. Rickard Gustafson le CEO de SAS affirme que "Dans le sens Copenhague-Londres, le prix des billets reste élevé là où les clients ne veulent pas dépenser plus de 40 € par segment".

En s’installant en Irlande, il estime pouvoir être aussi compétitif que les low cost européennes les moins chères. Malgré cette implantation, SAS affirme ne pas regarder sur le long courrier. Rickard Gustafson reconnaît pourtant qu’il serait tentant de créer des lignes vers les USA au départ de Copenhague via l’Irlande mais affirme que "rien n’est prévu pour le moment".