SAS, la bataille des acheteurs est engagée

88

Plutôt futés les scandinaves de SAS qui, selon un quotidien danois, auraient reçu des offres de rachat en provenance des trois mastodontes européens : Air France/KLM, British Airways et Lufthansa. Conséquence directe de cette compétition : l'action a bondi de plus de 10 % à la bourse de Stockholm.

SAS, la bataille des acheteurs est engagée
La compagnie, détenue par le Danemark, la Norvège et la Suède, ne cache pas qu'elle sera à vendre au mieux disant économique, "celui capable à la fois d'investir dans son développement et d'assurer sa rentabilité...Tout en couvrant les pertes". Une quadrature du cercle qui n'effraie pas les géants européens. D'autant que la belle a des ressources. Un fort attachement de la clientèle à la marque et un réseau intelligemment développé au fil des années. Mais les risques ne sont pas pour autant effacés. La crise a fortement touché SAS qui a subi une baisse sensible de ses revenus depuis 2009. La chute de l'activité économique au nord de l'Europe pèse encore aujourd'hui sur les résultats. Autant d'embûches que le repreneur devra dépasser. Pour la presse Suédoise, ce serait la Lufthansa qui serait la mieux placée. Notons que SAS est associée à la compagnie allemande dans Star Alliance.