Transavia, menaces de grève pour Noël (mise à jour)

Les copilotes se rebiffent, voilà le titre du possible mouvement de grève chez Transavia. Un préavis de grève a été déposé par un collectif de copilotes détachés chez Transavia, qui demandent une revalorisation de leurs salaires, aujourd’hui inférieurs à celui perçu au sein d’Air France.

Le mouvement programmé du 23 décembre minuit au 26 décembre à la même heure n’est pas soutenu par le SNPL qui reproche "un arrêt de travail sans réelle négociation avec la Direction".

Selon nos sources, le SNPL Transavia serait opposé aux décisions prises par le SNPL Air France et aurait fait savoir que les propositions globales formulées par les pilotes d’AF "ne sauraient prendre en compte les attentes réelles de Transavia". Pour mémoire, le SNPL Transavia a dénoncé l’accord de détachement des pilotes d’Air France.

Nathalie Stubler, l’actuelle PDG de Transavia a rappelé aux pilotes que des négociations globales sont engagées et qu’elles prennent en compte les attentes des personnels volants de la compagnie. Dans un communiqué, la compagnie "déplore les conséquences que ce mouvement pourrait avoir sur ses clients en cette période de fêtes de Noël".

Concrètement, Transavia France prévoit d’assurer 100% de ses vols depuis Paris-Orly, Nantes-Loire-Atlantique et Lyon Saint-Exupéry sur la journée du vendredi 23 décembre
2016. Les premiers chiffres publiés font état de 24 % de grévistes soit 20 pilotes.

Ponctuellement, des retards de dernière minute ne sont pas à exclure. Pour les jours suivants, en fonction de l'estimation précise du taux de mobilisation, le programme de vols sera adapté sur le site de la compagnie

En cas d’annulation de vol, les clients Transavia France seront informés par courrier électronique et SMS des conditions de report et de remboursement proposées.