Une légère hausse des tarifs hôteliers prévue en 2020

D'après le rapport Hotel Monitor 2020, publié par American Express Global Business Travel (GBT), la faible hausse du prix des chambres dans de nombreuses destinations d'affaires est liée à l'ouverture de nouveaux hôtels et aux tensions du commerce international. L’étude souligne aussi le rôle de plus en plus important de la technologie dans les logements d’entreprises et la hausse des réservations d’hôtels «non traditionnels»

Les constructions hôtelières toujours en hausse augmentent l’offre de chambres. Dans le même temps, les tensions du commerce international mettent un frein à la demande, de même que les incertitudes sur le Brexit. La combinaison de ces facteurs viendront limiter cette année la capacité des hôtels, dans de nombreuses destinations d’affaires, à augmenter les tarifs de leurs chambres. «Malgré une économie mondiale soumise à de nombreux défis, le nombre de voyageurs d’affaires ou de loisirs continue de croître. Toutefois, dans la plupart des villes, le développement de projets hôteliers devrait contenir la hausse des tarifs» avance Joakim Johansson, vice-président Business Development chez American Express Consulting.

Du côté de l'offre en effet, le développement hôtelier est à un niveau record en Europe. L’Allemagne est en tête en termes de développement avec 379 projets en préparation. Le Royaume-Uni suit de près avec 281 hôtels en construction. 10 000 nouvelles chambres supplémentaires seront ouvertes à Londres en 2019 et 2020.


Le rapport Hotel Monitor 2020 détaille l'évolution des tarifs par chambre dans d'autres régions du monde :
 

Amérique du Nord: aux États-Unis, la hausse des locations d’appartements et des constructions d’hôtels vont stimuler la concurrence et limiter la capacité des hôtels à augmenter leurs prix. Le Canada est plus susceptible de voir ses taux augmenter, grâce à une performance économique relativement forte et une capacité d’hébergement qui atteint ses limites. Chicago, San Francisco et Toronto devraient connaître la plus forte augmentation des tarifs des chambres (respectivement 5%, 4% et 4%). En revanche, les tarifs des chambres à New York devraient diminuer de 3%, 29 000 nouvelles chambres étant disponibles au cours des prochains mois.


Amérique centrale et latine: les incertitudes politiques et économiques actuelles ont eu un impact négatif sur les voyages d’affaires dans la région. Néanmoins, les tarifs devraient augmenter puisque la demande dépasse la croissance, dans une région qui a vu ses projets de construction d'hôtels diminuer de 25% d'une année sur l'autre.

Moyen-Orient et Afrique: l'essor de la construction hôtelière au Moyen-Orient, principalement concentré sur les Émirats arabes unis, signifie que l'offre devrait dépasser la demande et entraîner des baisses prévisibles allant jusqu'à -10% à Doha et -8% à Riyad. En tant qu'hôte de l'Expo 2020, Dubaï devrait connaître une demande croissante. Toutefois, les tarifs des chambres devraient rester stables.

Asie-Pacifique: le secteur de l’hôtellerie se développe rapidement dans la région, avec des milliers de lits supplémentaires dans les principales villes chaque année. Malgré l’augmentation de la capacité, la demande soutenue signifie que les tarifs vont probablement augmenter. Par exemple, Bangalore et Tokyo devraient subir une hausse des tarifs respectivement de 5% et 4%. Aujourd’hui, les voyageurs nationaux sont de plus en plus nombreux, compensant ainsi la baisse du nombre de voyageurs internationaux, moins important que prévu.

 

Au-delà de l’estimation des tarifs hôteliers sur les prochains mois, le rapport Hotel Monitor 2020 s’intéresse également aux principales tendances qui façonnent le secteur, à l’échelle mondiale. La technologie en est un élément majeur : l’innovation digitale est le moteur du changement dans le paysage hôtelier, permettant de réaliser des économies tout en améliorant l’expérience des voyageurs d’affaires. Le rapport identifie ainsi les principaux domaines dans lesquels la technologie et la data impactent le logement d’affaires et comment les organisations y répondent. Le rapport Hotel Monitor 2020 souligne également la tendance croissante des grandes marques hôtelières à investir dans de nouveaux formats d’hébergement, et ce dans le but d’attirer les voyageurs d'affaires d’aujourd’hui. Ces propriétés offrent des espaces de travail partagés et un environnement moins formel que celui que l'on trouve dans les hôtels de voyage d'affaires plus traditionnels.

«Depuis plusieurs années, GBT étudie l’évolution du voyageur d'affaires. Il est aujourd’hui à la recherche d’un environnement plus informel, plus flexible et intelligent sur le plan numérique pour pouvoir travailler et se reposer à la fois. Les fournisseurs hôteliers, aussi bien les grands groupes mondiaux que les chaînes locales, répondent à ce besoin en proposant de nouveaux formats d'hôtels ou des appartements avec services hôteliers. Les travel managers doivent être prêts à composer avec ces nouvelles préférences et à les intégrer à leurs politiques voyages» ajoute Joakim Johansson.

 

En savoir plus
Pour plus d’informations et une analyse des facteurs ayant une incidence sur les tarifs, téléchargez le rapport Hotel Monitor 2020 . Le Hotel Monitor 2020 est le dernier-né de la série de rapports conçus par l'équipe Global Business Consulting de GBT. Vous pourrez également retrouver plus d’informations sur les fluctuations tarifaires dans les 150 principales villes d’affaires dans le 2020 Cities Forecast de GBT. L'équipe Global Business Consulting de GBT a également élaboré un livre blanc destiné à accompagner les acheteurs et les travel managers dans la compréhension de l’usage et de l’impact des datas dans leur politique voyages. A retrouver dans le Livre Blanc Putting Data For Your Travel Program – A Buyer’s Guide de GBT.