Wizz Air se prépare aussi au Brexit

La low-cost hongroise Wizz Air veut lancer une filiale britannique. Cette compagnie lui permettrait de continuer à voler dans le ciel du Royaume-Uni après le Brexit.

Comme sa consœur britannique EasyJet, la compagnie Wizz Air se prépare à faire face aux conséquences du Brexit en lançant une filiale. Mais elle prépare une démarche inverse, pour poursuivre ses activités au Royaume-Uni même si le pays quitte l'Union Européenne sans avoir trouvé d'arrangement bilatéral concernant le secteur aérien.

La compagnie à bas coût a confirmé, le 18 octobre 2017, avoir déposé une demande de certificat de transporteur aérien et une licence pour une filiale baptisée Wizz Air UK auprès des autorités de l'aviation civile britanniques (CAA). Elle s'installera au London Luton Airport, base de la société hongroise ouverte en juin dernier.

Le CEO de Wizz Air, József Váradi, a expliqué : "le Royaume-Uni reste le plus grand marché du voyage en Europe et nous sommes actuellement le 8ème opérateur du pays. Cette opération s'inscrit également dans notre stratégique visant à assurer que nos activités au Royaume-Uni soient prêtes pour le Brexit. Nous avons hâtes de travailler avec la CAA pour faire avancer notre dossier".