Aéroport de Marseille : Ryanair une nouvelle fois devant la justice

Un juge d'instruction d'Aix-en-Provence a mis en examen Ryanair pour travail dissimulé. La justice soupçonne la low-cost d'avoir employé des salariés sous contrat irlandais sur l'aéroport de Marseille entre 2011 et 2014. La compagnie avait été condamnée pour des faits similaires en 2014.

Une source judiciaire a indiqué que Ryanair était poursuivie pour travail dissimulé sur l'aéroport de Marignane entre 2011 et 2014 par le tribunal d'Aix-en-Provence. L'entreprise irlandaise placée, sous contrôle judiciaire, doit payer un cautionnement de 5 millions d'euros.

La nouvelle enquête se penche sur les activités de la compagnie sur la plate-forme phocéenne d'avril 2011 à mai 2014 lorsqu'elle stationnait 4 avions toutes les nuits pendant les programmes estivaux. Au moins 48 membres d'équipage sous contrat irlandais par jour quittaient alors l'aéroport et passaient généralement la nuit dans un camping de la région. Pour l’Office central de lutte contre le travail illégal, cette activité stable faisait du site de Marignane une véritable base d'exploitation. Les employés auraient donc dû être soumis au droit français.

Ryanair conteste cette conclusion. Elle assure que ses pilotes et hôtesses, qui bénéficiaient de la couverture sociale irlandaise, étaient uniquement "détachés" à Marseille. Elle a ajouté que l'aéroport phocéen n'était pas une base mais juste un lieu d'embarquement et débarquement des passagers. L'enquête se poursuit.