C.A. Air France : « Le plan de réduction de l’activité peut encore être évité »

Le conseil d’administration d'Air France-KLM prône la reprise des discussions entre la direction et les syndicats. Il indique dans une déclaration datée du 15 octobre 2015 qu'il estime "le plan de réduction de l'activité en 2017 peut encore être évité si la négociation aboutit rapidement".

Après avoir noté benoitement, le 2 septembre, les positions prises par le Conseil d'administration du groupe la veille, le conseil d'administration d'Air France-KLM "encourage"  la direction et les syndicats à poursuivre les négociations concernant Perform 2020 afin d'éviter la suppression de 2900 postes d'ici 2017. Pression maximale sur les syndicats en coeur avec la direction, ou suite de l'intervention du gouvernement ?

Dans une déclaration présentées à l'issue de la réunion du 15 octobre 2015, Alexandre de Juniac, le PDG du groupe franco-néerlandais a "noté que, comme la direction, les organisations syndicales préfèrent un plan de croissance de l'activité dont la mise en œuvre est conditionnée à des économies de coûts négociées plutôt qu'un plan de restructuration aux conséquences sociales plus lourdes".
Le document indiqué également que le patron d'Air France-KLM a présenté au conseil d'administration un point sur le cycle des consultations qu'il a menées avec "chacune des organisations syndicales d'Air France". Il a aussi assuré qu'il a "pu rencontrer toutes les organisations et que cette reprise du dialogue s'est déroulée de façon sereine et constructive".

Le conseil d'administration estime pour sa part que «"e retour au plan de croissance Perform 2020 reste possible et le plan de réduction de l'activité en 2017 peut encore être évité si la négociation aboutit rapidement. Il a encouragé la direction et les organisations représentatives à poursuivre les négociations dans cet esprit", écrit-il dans son communiqué.