Canicule : risque de perturbations dans les transports

La vague de forte chaleur attendue sur la majeure partie du pays durant cette semaine risque d'avoir des incidences sur les transports publics. La chaleur peut dilater et déformer les rails ce qui oblige, par sécurité, à ralentir le trafic.

La chaleur peut dilater et déformer les rails ce qui oblige, par sécurité, à ralentir le trafic. Elle peut dilater et déformer les rails ce qui oblige, par sécurité, à faire diminuer la vitesse des trains et donc de ralentir le trafic. De nombreuses pannes et dysfonctionnements dans les systèmes utilisés aussi bien par la RATP que par la SNCF peuvent également avoir lieu. Les caténaires seront particulièrement surveillées. La chaleur peut, en effet, détendre les câbles et provoquer un court-circuit s’ils touchent le toit du train. 

 

Les usagers des transports sont, eux aussi, soumis à rude épreuve lors des épisodes caniculaires. La SNCF et la RATP ont toutefois prévu le coup avec des distributions en gare de bouteilles d'eau et d’éventails toute la semaine. À la SNCF, un stock de 150.000 bouteilles est déjà en attente d'utilisation. La RATP va elle aussi en distribuer gratuitement un peu partout sur le réseau comme à Châtelet et à la Gare de Lyon à partir de 16h30 ce lundi après-midi. Des messages de prévention vont aussi être diffusés et affichés pour rappeler l’importance de bien s’hydrater. Pensez aussi à signaler toute personne en difficulté qui serait prise d’un malaise.

 

 

 

 

 

 
p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Arial; color: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Arial; color: #000000; min-height: 14.0px} p.p3 {margin: 0.0px 0.0px 7.5px 0.0px; font: 12.0px Arial; color: #000000} p.p4 {margin: 0.0px 0.0px 7.5px 0.0px; font: 12.0px 'Times New Roman'; min-height: 15.0px} p.p5 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px 'Times New Roman'; min-height: 15.0px} span.s1 {font-kerning: none}

Enfin sachez que les transports en communs franciliens n'ont pas tous la climatisation à bord, loin s'en faut. Dans le métro, à part sur les lignes 1, 2, 5 , 9 et 14 qui bénéficient d'un système d'air réfrigéré, ce n'est que de l'air chaud qui est ventilé. Les tramways bien équipés, conserveront leurs passagers au frais alors que dans les bus ce sera la fournaise (94% des bus sont sans clim ni air réfrigéré). Dans les RER et TER, c'est une chance sur deux avec à peu près 50% des trains bien réfrigérés. Questionnée sur le sujet sur Radio Classique ce lundi matin, la présidente de la région Île-de-France et d'IDF Mobilités Valérie Pécresse a détaillé ses projets pour l'avenir,  où les fortes canicules seront légion selon les scientifiques et météorologues. Valérie Pécresse annonce que des bus climatisés vont progressivement remplacer le parc actuel. Pour le métro et le RER, 700 nouvelles rames auront  "un système de ventilation réfrigérée, pour les rames rénovées, ou de la climatisation, pour les rames neuves". Enfin, la présidente a rappelé son programme de plantation de 500 arbres, indispensable pour la création d'"îlots de fraîcheur".