Covid-19 : la DB négocie une aide de Berlin d’environ 8 milliards d’euros

Le gouvernement fédéral travaillent sur une recapitalisation colossale de la compagnie ferroviaire allemande, gravement impacté par la crise du coronavirus.

- Publicité -

La Deutsche Bahn (DB) craint des pertes liées au Covid-19 de l’ordre de 11 à 13,5 milliards d’euros, au cours des quatre prochaines années. Dans son scénario noir, elle n’envisage pas de retour à son activité antérieure à la crise sanitaire avant 2022. La compagnie ferroviaire allemande négocie ainsi avec l’État allemand une aide comprise entre « 6,9 et 8,4 milliards d’euros », d’après un document de travail consulté par l’AFP. Ce soutien massif fait déjà grincer des dents parmi les opérateurs ferroviaires privés qui dénoncent une distorsion de concurrence.

La DB souhaite aussi que l’État allemand, son actionnaire, l’autorise à creuser sa dette (celle-ci est limitée aujourd’hui à 25,4 milliards d’euros). Mais une telle mesure doit être approuvée par la Commission européenne et le Bundestag. La DB peut enfin se renflouer en vendant ses filiales Arriva – dont elle envisageait également, jusqu’à ces derniers jours, l’introduction en bourse – et DB Shenker.