Evénementiel et hôtellerie : le chômage partiel maintenu jusqu’à fin 2020, voire au-delà…

Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, a annoncé hier sur France2 que les mesures de chômage partiel seraient maintenues jusqu’à la fin de l’année, et au-delà si nécessaire, pour les secteurs les plus exposés dont l’événementiel et l’hôtellerie. L’Unimev souhaite que les conditions du chômage partiel soient les mêmes qu’au printemps dernier.

Le gouvernement de Jean Castex tient à rassurer les professionnels des secteurs les plus exposés, «l’hôtellerie, les cafés, les restaurants et l’événementiel». Les actuelles mesures de chômage partiel seront conservées jusqu’à la fin de l’année. Et Bruno Le Maire n’exclut pas de les maintenir au-delà de cette période, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Le gouvernent répond ainsi aux demandes des professionnels, dont ceux de la filière événementielle. L’Unimev (Union Française des Métiers de l’Événement) insiste toutefois sur le maintien du chômage partiel « aux mêmes conditions qu’au printemps dernier ». L’organisation professionnelle demande également des réductions et exonérations de charges, et le report de plusieurs mois des débuts de remboursement des prêts garantis par l’État (PGE). «Si l’État répond à nos demandes, nous parviendrons à sauver tous les acteurs de la filière» anticipait Frédéric Pitrou, secrétaire général de l’Unimev, lors du salon Heavent Meetings de Cannes.