Les cadres, de retour en présentiel, ne renoncent pas à la visio

D’après une enquête Ifop / Speechi, les cadres témoignent de leur préférence pour un retour aux réunions en présentiel. Mais ils apprécient les avantages de la visioconférence – gain de temps sur les déplacements, réduction de la durée des réunions, accroissement de leur efficacité – et continuent de l’utiliser massivement aujourd’hui.

En quelques années, le nombre de réunions auxquelles assistent les cadres a considérablement augmenté. Elle est passée d’une moyenne hebdomadaire de trois en 2015 à cinq ou six aujourd’hui, voire davantage dans les grandes entreprises. Comme on s’en doute, cette évolution est surtout constatée depuis la crise sanitaire, avec le recours massif au télétravail.

Quid aujourd’hui de la place de la visioconférence, à l’heure du retour en présentiel ? Des éléments de réponse sont fournis par une étude Ifop pour Speechi (*), réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 29 septembre au 6 octobre dernier, auprès d’un échantillon de 1 002 personnel représentatif des cadres en activité en France métropolitaine.

Premier constat, le recours à la visioconférence ne s’arrête pas avec le retour progressif du présentiel : 94% des cadres l’ont utilisé au cours des douze derniers mois, dont 71% au cours des sept derniers jours.

Près des trois quart des cadres (74%) apprécient en effet que leurs réunions se déroulent en visio… dont 82% chez les moins de 40 ans contre 70% des plus de 40 ans. La quasi-totalité (95%) des cadres apprécient le gain de temps lié à l’absence de déplacements, dont 62% disent que c’est un avantage très important. Plus de 8 cadres sur 10 estiment que l’utilisation de la visioconférence permet de réduire la durée des réunions (86%) tout en augmentant leur efficacité (82%). Pour Romain Bendavid, directeur de l’Expertise Corporate et Climat social de l’Ifop, « si les ‘meetings’ peuvent parfois être considérés par certains cadres comme une perte de temps – avec par exemple l’usage fréquent du mot ‘réunionite’ -, les réunions virtuelles leur apparaissent clairement comme un levier de productivité».

Au regard des avantages qu’ils tirent des réunions en virtuel, seule une courte majorité des cadres penche pour le présentiel (57%), tendance plus marquée chez ceux âgés de plus de 40 ans (61%) que chez les plus jeunes (52%). L’étude de l’Ifop montre que la visio est aussi source de réunions plus décontractées, permettant de porter des tenues non professionnelles.

Qu’en est-il de l’usage de la caméra ? 85% des cadres l’activent en visioconférence, dont 32% systématiquement (44% chez les plus de 60 ans contre 30% chez les moins de 40 ans). Enfin, 64% des cadres interrogés déclarent que l’usage de la visioconférence permet de réduire le stress lorsqu’ils doivent prendre la parole en réunion. « Il y a fort à parier qu’à l’avenir, un mixte équilibré entre distanciel et présentiel conviendra à la grande majorité des cadres », conclut l’Ifop.

Pour lire l’intégralité de l’étude Ifop / Speechi, cliquez ici.

(*) Leader français sur le marché des écrans interactifs, Speechi développe des solutions utilisées dans de nombreuses classes, universités et entreprises dans le monde entier.