Retards et annulation de vols : les 7 causes les plus insolites

La société GIVT, spécialisée dans la demande d’indemnisation des passagers pour des vols annulés ou retardés, a dressé la liste des raisons les plus insolites des perturbations de vol. 

- Publicité -

1- Le membre du personnel au sol coincé dans la soute de l’avion

Un avion de la compagnie aérienne Taag a dû atterrir en urgence à Porto peu après son décollage. La raison ? L’équipage a reçu un appel indiquant qu’un bagagiste était coincé dans la soute. L’homme souffrait d’hypothermie et a été transporté à l’hôpital dès son arrivée. 

2 – L’équipage voulait aller surfer 

Un avion en provenance de Kuala Lumpur vers Paris a subi un retard important. En effet, les membres de l’équipage ont décidé d’aller surfer à Bali lors d’une pause obligatoire. N’ayant pas prévu l’éruption d’un volcan sur Java, l’équipage n’a pas pu monter à temps dans l’appareil, laissant le vol vers Paris sans équipage. 

3 – Des iguanes à bord 

Un vol vers le Canada a été immobilisé après qu’un passager ait été pris en flagrant délit de contrebande de deux iguanes. Problème : le passager était monté à bord avec 4 iguanes, ce qui voulait dire que 2 des animaux étaient en liberté dans la soute. L’avion a dû être inspecté pour vérifier si les reptiles n’avaient pas fait de dégâts. Les passagers eux, ont été transférés dans un autre avion pour arriver à destination. 

4 – Le chat dans le cockpit 

Un chat s’est échappé de sa caisse de transport au cours d’un vol d’Air Canada. Après avoir traversé l’appareil, le félin a décidé d’aller visiter le cockpit puis s’est confortablement blotti sous le siège du pilote. L’équipage s’en ait aperçu 4 heures plus tard. 

5 – Conflit en cabine 

Sur un vol New York- Washington DC, une altercation a éclaté entre plusieurs membres du personnel de cabine. Lors de ce conflit, une hôtesse a par ailleurs tenté d’étrangler une de ses collègues avec son écharpe. Des poursuites judiciaires sont en cours. 

6 – Des tortues sur la piste

A l’aéroport de New York JFK, plusieurs centaines de tortues ont traversé la piste d’atterrissage entraînant de nombreux retards de vols. Le personnel de l’aéroport a dû intervenir pour aider les tortues à regagner les zones marécageuses avoisinantes afin de pondre leurs œufs tranquillement.

7 – Les mauvais pyjamas

Deux passagers de Quantas ont causé un retard de 30 minutes car l’équipage de leur vol ne pouvait pas leur fournir un pyjama XL. Le personnel a tenté de proposer aux clients de leur offrir des pyjamas de classe Affaires au lieu de ceux de la classe Première, sans succès. Les passagers ont ainsi été débarqués et l’avion a pu enfin décoller.