Appel à candidatures : « Iles Canaries recherchent télétravailleurs »

Les Iles Canaries réajustent leur modèle touristique en tentant de prendre la vague digital nomads. Objectif : attirer 30.000 télétravailleurs en 10 ans.

« Nous recherchons LE télétravailleur et l’invitons à venir développer son projet à distance depuis les Iles Canaries. Les candidats pourront postuler via notre page LinkedIn à partir du 12 mai prochain, pour venir développer leur projet depuis les îles. Nous offrons les frais de voyage, les espaces de cohabitation, le co-working et des activités complémentaires pour une période maximale de six mois ».

C'est ainsi que José Juan Lorenzo résume l'opération séduction lancée par l’Office de Tourisme des Iles Canaries dont il est le directeur général. Les majuscules employées dans l'assertion "LE télétravailleur" est explicite : il n'y en aura pas pour tout le monde ! C'est notamment sur LinkedIn que les expatriés putatifs peuvent se renseigner et postuler.

"Le meilleur climat du monde"

Il s'agit en fait de la phase 2 de l’opération « un bureau avec le meilleur climat du monde » pour attirer davantage de télétravailleurs et de digital nomads vers l’archipel : « Attirer les travailleurs à distance vise à enrichir la structure du modèle touristique des Canaries et c’est une occasion pour rajeunir la destination et rafraîchir notre marque, en plus d'attirer des professionnels hautement qualifiés. Les télétravailleurs profitent d'un séjour plus long et dépensent davantage à destination, ce qui a un impact direct sur l'ensemble de l'économie canarienne », explique Yaiza Castilla, ministre du Tourisme et de l'Industrie.

Tous les candidats retenus auront un accès exclusif au Remote Talent Directory, un outil pour connecter des freelances et des travailleurs à distance avec des professionnels ou compagnies résidant aux Canaries. Cet outil sera partagé avec des espaces de co-working et co-living situés dans l’archipel afin d’assurer le lien entre les télétravailleurs et les acteurs locaux, tout en développant le networking.

Selon les autorités, la pandémie a accéléré l'évolution naturelle du télétravail de 10 ans. Un effet sans précédent qui figurait déjà dans les agendas et qui se poursuivra même après la pandémie. C’est l’an dernier que l’archipel des Canaries a commencé à œuvrer pour profiter de cette opportunité et se positionner en leader dans ce secteur en plein essor.

30.000

Concrètement, le gouvernement canarie a investi un budget de 500.000 euros pour attirer 30.000 professionnels en 10 ans. Les télétravailleurs sont encouragés à s’installer un à trois mois sur place pour développer leurs projets à distance. Selon les sources de l’industrie du tourisme locale, l'arrivée de ce nouveau type de voyageurs augmente de 10% chaque mois. Ils sont aujourd’hui au moins 8.000, venus de pays comme l’Allemagne, la France le Royaume-Uni, et des États-Unis.

En une seule journée, à la mi-avril, on a compté plus de 4.000 inscrits en tant que télétravailleurs depuis les Iles Canaries. « Avec ces indicateurs, notre objectif est revu à la hausse : les 30 000 personnes que nous espérons en 10 ans, seront là en 5 ans » explique Yaiza Castilla.