La Nouvelle Zélande supprime la quarantaine pour les Australiens, les Anglais rouvrent les terrasses

Alors que l’intégralité du territoire français entame son 3e confinement, en Europe et à l’international, certains pays retrouvent peu à peu une vie normale. 

Dès le 19 avril, les voyages sans période d’isolement entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie seront à nouveau possible, a déclaré la première ministre néozélandaise Jacinda Ardern. Selon le gouvernement, les conditions sont désormais réunies pour autoriser de tels déplacements sans restrictions sanitaires : « Notre succès collectif dans la gestion du Covid-19 et de le maintenir à l’écart au cours des douze derniers mois ouvre désormais l’opportunité de nous reconnecter avec nos êtres chers et reprendre les voyages trans-Tasmanie ».

En Europe, certains pays ont opté pour des allégements comme le Portugal, la Grèce ou bien encore au Royaume-Uni. Ainsi, Boris Johnson a confirmé la réouverture des commerces non essentiels, des terrasses des pubs et des salles de gym à compter du 12 avril. Les conditions d’entrée ou de sortie de territoire restent, elles, encore très strictes et soumises à une quarantaine obligatoire. « Nous ne voulons pas voir le virus réimporter dans ce pays depuis l’étranger. Il y a une résurgence dans certaines parties du monde », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. 

Au Portugal, les musées, collèges et terrasses de café ont rouvert leurs portes après plus de 2 mois de fermeture. Une première étape qui fait partie du plan de déconfinement progressif pensé par la gouvernement. De même, en Grève, la plupart des commerces non essentiels sont à nouveau autorisés depuis hier, sauf les grands magasins et centres commerciaux. En parallèle, cette mesure n’est toujours pas d’actualité pour les grandes villes du pays comme Athènes ou Thessalonique où le virus circule encore.