Londres, Amsterdam et Vienne principales destinations des voyageurs d’affaires européens, selon BCD Travel

Selon le «Rapport 2019 sur les villes et les tendances» de BCD Travel, Paris a chuté en cinquième position au classement européen des villes européennes. Dans le Top 10 des destinations intercontinentales, New York reste la ville la plus visitée des voyageurs d’affaires européens, devant Shanghai et San Francisco.

- Publicité -

L’Europe est un marché mature dans le secteur du voyage d’affaires, d’après le rapport annuel de BCD Travel basé sur les classements des billets d’avion réservés par ses clients. On sera donc peu surpris de voir que la composition et le classement des dix premières villes européennes ont peu changé. En 2019, Londres, Amsterdam et Vienne occupent toujours les trois premières places, Barcelone, Copenhague, Madrid et Milan toujours les mêmes 6ème, 7ème, 8ème et 9ème places. Seuls deux changements ont été observés ; Zurich est passé devant Paris à la quatrième place du classement, cette dernière ayant probablement fait les frais du mouvement des gilets jaunes ; Francfort a été remplacée par Stockholm à la dixième place.

Au niveau du Top 10 des destinations intercontinentales les plus visitées par les voyageurs d’affaires européens en 2019, New York conserve sa première place, devant Shanghai et San Francisco qui passe devant Singapour. Pékin est passé de la 6e à la 8e position. Ce déclin pourrait s’expliquer par le ralentissement économique de la Chine et les conséquences de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Ces événements ont peut-être eu des répercussions sur les voyages des entreprises américaines opérant en dehors de la région EMEA.

Côté pays, le Royaume-Uni reste la première destination des voyageurs d’affaires européens en 2019, suivi de l’Allemagne et de l’Espagne. Les États-Unis, la Chine et l’Inde conservent leurs places en tête du classement des destinations intercontinentales les plus populaires. Ces résultats témoignent de forts liens commerciaux entre l’Europe et les économies croissantes de la Chine et de l’Inde.