La lettre au Père Noël d’un entrepreneur, voyageur d’affaires.

Cher Père Noël,

Mes équipes et moi nous déplaçons de plus en plus souvent pour nos affaires et de plus en plus loin car nous devons remplir nos carnets de commandes pour exister demain. Et, tu le sais, toi qui est si mobile, voyager n’est pas toujours un plaisir !
C’est pourquoi j’ai décidé de t’écrire pour te demander de nous aider dans nos déplacements. Cela serait un très beau cadeau !

Voyages d’affaires: les acheteurs ne sont-ils pas dupés?

La disparition des commissions IATA a eu pour conséquence la mise en place d’un nouveau mode de rémunération des agences de voyages. Jusqu’à présent rémunérées par les compagnies aériennes et ferroviaires pour la distribution de leurs billetteries, les dites agences couvraient leurs charges et dégageaient leur résultat après le versement de remises, variable d’ajustement établie sur le marché avec les entreprises qui souhaitaient bénéficier d’une partie de ces revenus liés à leur trafic.

Travel Manager: un métier récemment reconnu et déjà appelé à évoluer

L’AFTM (Association française des Travel Managers) a beaucoup œuvré pour faire reconnaître le métier de Travel Manager dans le référenciel des métiers de l’APEC (Association pour l’emploi des cadres). Cette fonction est apparue dans les années 70 au sein de grandes entreprises sous le vocable «chargé de voyages». La mission de ces responsables résidait surtout dans la transmission des commandes de voyages (billetterie, hôtellerie et locations de voitures) auprès des fournisseurs, transporteurs, hôteliers, loueurs et agences de voyages.

Et si la satisfaction du voyageur d’affaires devenait une autre priorité de l’Entreprise ?

Les différents débats en ces semaines de rentrée tournent toujours autour d’un même sujet : «Optimiser les dépenses voyages». Mais la satisfaction du voyageur doit rester une préoccupation de l'entreprise !

Consulter le marché pour choisir une agence ou une TMC. Quels objectifs ?

Le voyage d’affaire est un budget conséquent pour l’entreprise. Dans les métiers de service, il est souvent le second poste de dépenses après les frais de personnel. Depuis les années 90, ce budget a fait l’objet d’efforts au sein des entreprises pour optimiser ce qui est devenu un investissement pour elles. Les services achats se sont vus confier les négociations avec les agences et, lorsque les dépenses voyages sont élevées, les transporteurs et autres prestataires. Charge à l’agence d’articuler ces contrats avec les Travel Managers ou personnes en charge.
Mais pourquoi consulter, à quel rythme le faire et avec quels objectifs ?

Openbooking, Door to Door, Webfares… l’agence de voyage affaires est elle vraiment morte ?

Les récents salons professionnels et conférences dont Déplacements Pros s’est régulièrement et fidèlement fait l’écho pourraient conduire les acteurs de notre industrie à s’interroger sur la pérennité des agences de voyages Affaires dans un futur proche. Un questionnement auquel s'intéresse notre chroniqueur, Régis Chambert.

Gérer la mobilité: un défi commun Entreprise-Agence

La recherche de nouveaux leviers de croissance a fait reconnaître l’importance d’une mobilité bien organisée au sein de l’entreprise. Notre monde s’est globalisé, la concurrence s’est accrue et les clients ne viennent plus seuls à l’entreprise. Cette dernière doit aller les chercher, et ce, de plus en plus loin.
Dans ma précédente chronique, j’ai rappelé la multiplication des intervenants dans cette chaîne du voyage, un investissement à ne pas négliger.

Voyages d’affaires ou mobilité de l’entreprise, un investissement stratégique

Premier rendez-vous avec Regis Chambert, dont l’expérience chez American Express Voyages d’affaires ou Avexia n’est plus à détailler. Pour le patron de RC2, le regard des entreprises et des acheteurs n’est pas un long processus «tranquille» mais le fruit d’une analyse des besoins et des solutions. Voyager pour voyager n'est pas suffisant !
- Publicité -