Plan « Destination France » : 100 millions d’euros pour l’événementiel

Dans le cadre du plan Tourisme présenté ce samedi par Jean Castex, la filière de l’événementiel, très impactée par la crise, bénéficie d’un coup de pouce supplémentaire. L’Unimev salue le volontarisme du gouvernement.

Le plan Tourisme de 1,9 milliard d’euros, détaillé par Jean Castex, est très axé sur la montée en gamme de l’offre touristique française, sa digitalisation et dimension durable. A Amboise (Indre-et-Loire), le Premier ministre a indiqué que ce plan « Destination France » comprenait 1,3 milliard d’euros de prêt de long terme par le biais de la Banque des territoires et de la BPI. Les agences de voyage profitent d’un nouveau fonds de réassurance public doté de 165 millions d’euros de crédits.

Le gouvernement a souhaité également donner un coup de pouce supplémentaire au secteur du tourisme d’affaires et de l’événementiel, pour un montant de 100 millions d’euros.

Le volet Mice de ce plan se structure autour de trois mesures visant un rebond dès 2022 et une montée en gamme des infrastructures sur un temps plus long.

Ces mesures prévoient :
. Une aide au retour des exposants sur les principaux salons et foires français.
. Une enveloppe permettant de financer le retour des principaux acheteurs internationaux, ciblée sur les salons et foires stratégiques à dimension internationale.
. Une mobilisation de prêts sur fonds d’épargne par la banque des territoires pour financer des projets de long-terme de montée en qualité des sites événementiels (parcs d’expositions et centres de congrès), notamment sur les plans environnementaux et numériques.

L’Unimev (Union Française des Métiers de l’Événement), dans un communiqué, salue le volontarisme du gouvernement et rappelle les incertitudes nombreuses qui pèsent encore sur la reprise Depuis plusieurs semaines, l’organisation professionnelle représentative de l’ensemble des acteurs de la rencontre professionnelle, et ses partenaires, proposent au gouvernement des pistes pour relancer l’activité événementielle professionnelle. Et elle se rejouit de voir ses propositions reprises dans le plan de reconquête et de transformation du tourisme présenté ce samedi.

Dans un cadre encore incertain, l’écoute du gouvernement est déterminante tandis que la situation sanitaire et donc commerciale, a tendance à se dégrader de nouveau ces derniers jours. « Nous ne manquerons pas d’être vigilant tant dans la mise en œuvre de ce plan de relance que face à cette nouvelle vague« , prévient l’Unimev co-présidée par Renaud Hamaide et Pierre-Louis Roucaries

A noter également que des campagnes de communication, dans le cadre du plan « Destination France » doivent également soutenir le secteur touristique, dans le cadre des grands événements sportifs organisés par la France dans les ces cinq prochaines années, notamment la Coupe du monde de rugby en 2023 et les Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024.