Loc’Hall met en relation lieux culturels et organisateurs d’événements

Cette jeune pousse dispose d’un catalogue de plus de 80 lieux patrimoniaux et culturels d’exception, pour l’instant surtout en Ile-de-France.

Pour Diane Domas de Crécy, tout a commencé avec l’organisation d’événements, dans le cadre d’un mandat d’élue locale. Elle constate alors que la clientèle professionnelle (entreprises, agences de com et événementielles…) ne sait pas toujours que des lieux patrimoniaux et culturels sont ouverts à la location… et accessibles sur le plan financier. « Ces lieux de prestige peuvent impressionner. Il faut les démystifier ! On peut organiser un diner dans la salle à manger de l’impératrice Joséphine dans le magnifique Château de la Malmaison pour 3 500 euros. Un prix qu’il faut comparer avec ceux pratiqués par de grands hôtels parisiens« , souligne cette ancienne responsable marketing et communication dans les univers des cosmétiques et du luxe.

Diane Domas de Crécy relève dans le même temps le manque de visibilité de ces lieux, notamment sur internet. Elle imagine alors une plateforme digitale permettant aux organisateurs d’événements, en quelques clics, de trouver rapidement un lieu qui réponde à leurs besoins. En 2020 est créé Loc’Hall, incubé dès octobre la même année au French Event Booster. Elisabeth Barbier la rejoint très vite dans l’aventure, en provenance elle aussi de l’univers du luxe. Les deux co-fondatrices ont rapidement pu compter aussi sur Anne-Laurence Savin, laquelle leur apporte son expérience du MICE, avec ses vingt ans passées dans l’événementiel artistique.

dans la cour du musée Nissim de Camondo

L’entreprise rassemble déjà une belle collection de plus de 80 lieux d’exceptions : musées, châteaux, monuments, maisons remarquables, théâtres… Parmi ces sites référencés, dont l’offre événementiel ne se trouve que sur Loc’Hall pour certains d’entre eux, on citera : le Château de Chantilly, le Cercle Lebrun, la Villa l’Ange Volant, le Cercle Suédois, les Donjon de Moret, le musée Jacquemart André, le Domaine de Madame Elisabeth ou encore, depuis peu, l’Hôtel de la Marine. Ces lieux sont pour la plupart situés en Ile-de-France. « Nous avons la volonté de couvrir progressivement toutes les régions françaises d’ici 2024, à commencer à la rentrée par PACA et le Val de Loire, poursuit Diane Domas de Crécy. A un horizon plus lointain, nous regarderons au-delà de nos frontières, surtout du côté de l’Italie et de l’Espagne« .

Loc’Hall ne se contente pas de faire gagner un temps précieux aux organisateurs d’événements. Diane Domas de Crécy rappelle que l’une des missions de l’entreprise est aussi de valoriser des lieux « car on se rend compte qu’ils ne savent pas toujours assurer leur promotion, se mettre en avant. Il y a encore deux trois ans, il y avait une vraie frilosité quand je parlais de mon concept. Aujourd’hui, je constate que les mentalités ont changé« , se félicite-t-elle. Ces lieux appartiennent pour la plupart au domaine public, et doivent aussi composer avec des moyens contraints et des subventions qui stagnent, au mieux, pour un bon nombre d’entre eux…

Quid du modèle économique de Loc’Hall ? La mise en lien entre les deux parties est totalement gratuite pour le professionnel, souligne l’entreprise, qui ne prend aucune commission ! « Ce sont les lieux qui souscrivent un ‘abonnement de valorisation’ » précise la start-up.

home-page du site internet de Loc’Hall

Pour simplifier l’organisation des événements, Loc’Hall met aussi à disposition des organisateurs un service de conciergerie et un catalogue de prestataires événementiels (traiteurs…). « Nos proposons également un service payant pour les entreprises, soit la recherche de lieux confidentiels qui ne peuvent pas s’autoriser la même visibilité que les autres, tels le Sénat et des ministères » poursuit Diane Domas de Crécy.

On rappellera enfin que la plupart des lieux accueillent du public, et qu’ils sont donc privatisables en dehors des heures d’ouverture, se prêtant davantage à une soirée de gala qu’à un séminaire.