MICE : 3 questions à Lyyti, logiciel SaaS pour les organisateurs d’événements

304

Proposant une solution de gestion et d’aide à l’organisation des événements, Lyyti est un logiciel SaaS qui permet d’automatiser de nombreuses tâches. Rencontré sur le salon Heavent Meetings, Quentin Nourry, key account manager chez Lyyti, revient sur l’évolution du secteur et l’importance de l’exploitation de la data. 

Pouvez-vous revenir sur le concept de Lyyti ? 

Lyyty est une entreprise finlandaise qui développe un logiciel SaaS à destination des organisateurs d’événements. Ce logiciel permet d’organiser des événements internes ou externes et physiques ou hybrides. L’objectif est de leur faire gagner du temps en automatisant certaines tâches ou bien encore de récolter de la data tout au long du parcours organisationnel. 

L’événementiel est-il un marché en retard sur l’automatisation des tâches ? La crise liée au Covid a-t-elle servi d’accélérateur  ? 

Quentin Nourry - Key Account Manager - Lyyti | LinkedIn
Quentin Nourry, key account manager chez Lyyti

Aujourd’hui la non automatisation des tâches, notamment sur la partie organisation, est ce qui prend le plus de temps aux personnes en charge des projets. Cela peut même favoriser le « no show » pour ce qui est de la communication avant l’événement. L’avantage d’automatiser certaines tâches, comme la communication et une partie de la gestion, est que cela va permettre de se concentrer sur d’autres tâches qui demandent de vraies compétences humaines et de l’expertise. 

Je pense effectivement qu’il y a eu un avant et après Covid. La plateforme de gestion dans le secteur événementiel est de plus en plus nécessaire pour la gestion des projets et pas que sur les événements physiques. Avec le digital ou le phygital, il y a cette notion d’engagement de l’internaute, qui n’est autre qu’un participant, qui est essentielle. Grâce à ce type de solution on peut davantage se concentrer là-dessus.  

Ces plateformes permettent également de collecter et d’exploiter de la data. Selon vous, est-ce que la data reste sous-exploitée par les organisateurs ? 

Elle est sous-exploitée et sous-estimée car on a souvent tendance à penser qu’une fois l’événement fini, l’organisateur et le participant passent à autre chose. Aujourd’hui, il est important de comprendre que la donnée la plus importante récoltée lors d’un événement est le temps que le participant a passé dessus. Il faut être en mesure de calculer cette donnée de temps et capable de l’exploiter pour s’améliorer, gagner en engagement et faire en sorte que les visiteurs reviennent. La data est essentielle et fait partie intégrante des métiers de l’événementiel.