Assurez et rassurez vos voyageurs

Plus que jamais, nous savons que voyager expose le collaborateur à des risques. Pas besoin d’aller dans des pays exotiques pour y être exposé. Voici donc un rappel des obligations.

Employeurs, vous avez des obligations de « due diligence »

Les employeurs sont tenus de procéder à une évaluation des risques appropriée et suffisante. Ils doivent démontrer qu’ils ont pris toutes les mesures pratiques pour répondre aux besoins de leurs employés en matière de santé, de sécurité et de bien-être. Les besoins et les évaluations doivent provenir de sources fiables, remises à jour continuellement et, bien entendu, officielles. Ce devoir de diligence ne se borne pas à une simple information destinée à donner un sentiment de confiance aux voyageurs. Il répond à une obligation légale se référant à une directive européenne (Directive du conseil 89/391/CEE, 1989) et à la loi françaises (Article L 4121 – 1 du Code du Travail).

Comprendre les besoins de déplacement spécifiques de vos voyageurs

Une fois l’évaluation des risques effectuée, il est possible d’élaborer des politiques et des procédures permettant de répondre aux besoins individuels des employés et de leur donner les informations et instructions appropriées pour gérer, réduire ou éliminer les risques spécifiques. Par exemple, les employeurs doivent être au courant de toute condition médicale préexistante et s’assurer que le pays de destination dispose des installations médicales appropriées requises.

Assurez-vous que votre politique voyage est sécurisée

Intégrez la partie sécurité et assurance en donnant à vos voyageurs, les procédures à suivre avec les prestataires sélectionnés par votre entreprise. La liste des contacts et des moyens de communication associés doit toujours être accessible par les voyageurs. Imposez l’utilisation des canaux de réservation et/ou des prestataires référencés par votre entreprise.

Informez les employés sur leur destination

Encouragez les employés à se tenir informés des risques sanitaires, mais pas que. Les risques de terrorisme ou de troubles sociaux dans le pays ou la région où ils se rendent sont à prendre en considération. Communiquez avec les voyageurs qui se déplacent fréquemment et qui pensent connaitre tous les risques associés à une destination qu’ils ont déjà visités, car l’exposition aux événements évolue au jour le jour.

Donnez aux voyageurs les moyens d’anticiper les problèmes culturels avant le départ

Attention, il y a une méfiance de plus en plus virulente contre « l’étranger ». Le voyageur doit comprendre que dans cette période de crise, il est capital de se faire le plus discret possible et de ne pas avoir de comportement qui pourrait sembler être défiant.

Motivez les voyageurs à s’inscrire sur Ariane

Ariane permet aux voyageurs de se signaler gratuitement et facilement auprès du Ministère des Affaires Etrangères. Une fois que leurs données sont saisies sur Ariane, le voyageur reçoit des recommandations de sécurité par Email si la situation dans le pays le justifie. Il sera contacté en cas de crise et la personne de référence qu’il aura désignée pourra également être prévenue en cas de besoin. C’est essentiel dans les temps que nous vivons.