En 2023, la demande de bureaux est en baisse

922

Le groupement Immostat dévoile des chiffres en baisse concernant la demande de bureaux en Ile-de-France. Au total, sur les douze derniers mois, la demande s’est élevée à 1,93 million de mètres carrés, contre 2,11 millions en 2022. 

Les installations d’entreprises dans des bureaux en Île-de-France ont diminué de 8% en 2023, selon les chiffres publiés par Immostat. La demande placée de bureaux, addition des ventes à l’occupant et des nouvelles locations, s’est élevée à 1,93 million de mètres carrés en 2023, contre 2,11 millions en 2022. Un volume inférieur de 12 % à la moyenne de ces dix dernières années.

> A lire aussi : Télétravail : les Français demandent-ils à revenir au bureau ?

Pour la société de conseil, cette méforme s’explique aussi bien par des variables économiques («croissance économique molle», «inflation élevée») que par les «changements structurels du bureau», notamment le recours au télétravail. La demande de bureaux en Île-de-France avait pourtant connu un rebond l’an dernier, sans toutefois atteindre celle des années d’avant la pandémie de Covid-19. Cependant, certains secteurs résistent mieux que d’autres, comme le centre de la capitale et la première couronne sud de la banlieue, encore très demandés. Sur le reste de l’IDF, la demande reste en revanche « timide ».