Faut-il recruter des salariés étrangers pour pallier le manque de personnel dans le tourisme ?

HDB

[Communiqué] Nous avons posé cinq questions stratégiques à Eddy MIMOUN, CEO de HDB Solutions. Voici la première...

Eddy MIMOUN : La pénurie de main d'œuvre dans le secteur du tourisme est de plus en plus préoccupante et pose des défis importants aux entreprises. Pour faire face à cette pénurie, de nombreuses entreprises du secteur touristique ont recours à l'externalisation de services tels que la gestion de la relation client à une société d'outsourcing spécialisée avec de la main d'œuvre étrangère. Cela permet aux entreprises de bénéficier de l'expertise et de l'expérience de ces sociétés tout en réduisant leurs coûts de main-d'œuvre. 

Nous avons observé une croissance de +300% de demande depuis la COVID, pour des acteurs qui repensent leurs organisations, leurs outils pour amener plus de performance, d’agilité et d’impact dans leurs activités.

Il y a une différence significative entre les coûts d'un salarié interne et les services d'un centre d'appels externalisé. Les coûts d'un salarié interne incluent les salaires, les avantages sociaux, les coûts de formation et les coûts de gestion. Selon une étude récente, le coût annuel d'un salarié interne peut varier entre 30 000 et 40 000 euros, en fonction de son expérience et de son niveau de qualification.

Les coûts d'un centre d'appels externalisé, en revanche, sont généralement basés sur un modèle de paiement à la performance ou sur une base de coût par appel. Selon une étude récente, les entreprises qui externalisent leur gestion de la relation client avec de la main d'œuvre étrangère peuvent réaliser des économies de coûts allant jusqu'à 50% par rapport à la gestion interne de cette tâche.

Il est important de choisir un prestataire expérimenté et de s'assurer qu’il investit constamment dans l’encadrement et la formation opérationnelle de vos collaborateurs externes.