Lauriers des Voyages d’Affaires : Habemus papam !

Les dossiers des candidats aux Lauriers du Voyages d’Affaires sont maintenant tous analysés. Rendez-vous le 17 décembre pour la soirée de remise des prix.

- Publicité -

Depuis 2010, les Lauriers du Voyage d’Affaires récompensent les acteurs qui présentent des dossiers dans différentes catégories. Traditionnellement, la remise des prix se déroulait en comité restreint dans une des salles de conférences de l’IFTM et dans l’ambiance sonore d’une fin de journée de salon.

Une date laissée libre dans le calendrier

Les Lauriers du Voyage d’Affaires méritaient de bénéficier d’une autre dimension et d’un écrin que vous découvrirez la semaine prochaine lors de la cérémonie de remise des prix qui se déroulera le 17 décembre au Pavillon Cambon-Capucine à la suite du TOTEC 2019.

Cette année, 45 dossiers répartis en 11 catégories furent reçus. Le travail du jury fut donc une véritable épreuve de force pour peser, décortiquer, analyser toutes les candidatures. Au final, 5 juges ont été mobilisés 60 heures !

Un processus clair et « auditable »

Pour commencer, nous avons bâti une grille de sujets d’analyse pondérés à laquelle sont associés des critères de décision très précis. C’est exactement ce que font les acheteurs pour décider de qui est à même de répondre à un appel d’offres. Tous les participants ont reçu la liste des sujets et leur pondération. Le jury disposait donc d’un outil permettant des analyses précises, des décisions fermes exemptes d’hésitations.

Mais qui est donc le jury des Lauriers du Voyage d’Affaires 2019 ?

Les décideurs et les voyageurs sont ceux qui ont le pouvoir. Il était donc normal de travailler suivant leur méthode et avec des représentants de cette population. Pour nous assurer de la neutralité du jury, nous avons décidé de confier cette mission à 5 experts des déplacements professionnels non membre des associations professionnelles, non fournisseurs de solutions et sans contrat avec les entreprises candidates. Autant dire que la sélection fut compliquée.

C’est ainsi que nous avons mis en place un jury composé d’un chef d’entreprise grand voyageur (Industrie – tous secteurs), d’un expert de la valorisation de l’immatériel (grand voyageur Europe et Afrique), d’un homme d’affaires ayant exercé des fonctions corporate dans de grands groupes industriels (grand voyageur spécialiste de l’Afrique et de l’Amérique du Sud), d’un membre de la génération Y (expatrié, grand voyageur sur l’Europe, l’Asie et l’Amérique), ainsi que d’une gestionnaire de voyage (encadrement d’une équipe d’experts industriels voyageant dans le monde entier).

Pourquoi ont-ils mis autant de temps ?

Tout simplement parce qu’ils ont rempli leur mission de juré avec le même professionnalisme qu’ils l’auraient fait dans l’analyse d’un dossier d’appel d’offres. Il y aura donc des surprises, mais elles seront fondées, justifiées et « auditables ». Yann Le Goff déclare : « J’ai supervisé le jury pour le guider au travers des différents acronymes courants dans notre métier, mais je n’ai jamais eu le droit de donner mon point de vue ou mon retour d’expérience. C’est frustrant de se voir écarté, mais également rassurant de voir un tel professionnalisme dans l’approche décisionnaire. C’est la garantie d’une totale équité et d’un choix raisonné et pertinent »

Les dossiers ont été jugés sur leur forme, leur contenu et sur le respect des consignes données. Tous les acteurs nonobstant leur taille ou leur puissance étaient donc à égalité. Le choix des gagnants a été fait par rapport à la qualité des dossiers, à leur contenu et à la façon dont les candidats présentaient leur offre à des acheteurs potentiels qui souvent ne connaissaient pas les postulants mais qui savent parfaitement ce qu’est un déplacement professionnel.

La fumée blanche est donc sortie des bureaux d’Eventiz Média Group, maison mère de DéplacementsPros. Habemus papam ! Rendez-vous le 17 décembre au pavillon Cambon Capucine à la suite du TOTEC 2019. En attendant, inutile de nous appeler, nous ne dirons rien (hé, hé !).

habemus papam : Après la mort du Pape, le Conclave se réunit pour élire son successeur. Une fois le choix fait, une fumée blanche sort de la cheminé de la chapelle Sixtine (tradition)