Multi-mobilité : ALD Move, une offre MaaS dédiée aux entreprises

407

ALD Automotive lance en France une solution multi mobilité permettant aux entreprises de mettre en place et de gérer des outils articulés autour du Crédit Mobilité et du Forfait Mobilités Durables.

ALD Automotive était déjà leader mondial des solutions de mobilité. La filiale de la Société Générale entend désormais l’être pour les mobilités durables, partout dans le monde, d’ici 2025, comme l’a indiqué Gilles Bellemère, son directeur général France, lors d’un point presse dans ses bureaux à Clichy (92) ce mardi.

Le spécialiste de la location longue durée et gestion de flotte automobile gère 1,74 million de véhicules (à fin mars 2022). Mais cette activité intéresse en moyenne moins de 10% des salariés des entreprises. La multi-mobilité, elle, concerne la totalité des collaborateurs (26 millions de salariés en France).

ALD entend donc accompagner les entreprises dans la bascule d’une “car policy” vers une “mobility policy”, par le biais de son offre ALD Move. Ce tout nouveau service MaaS (Mobility as a Service) s’appuie sur trois mécanismes de mieux en mieux connus : le Crédit Mobilité partiel ou total, et le Forfait Mobilités Durables (FMD) découlant de la Loi d’Orientation des Mobilités votée fin 2019.

Les avantages de ces outils pour les collaborateurs sont désormais connus sur le trajet domicile-travail (temps, confort, empreinte carbone, budget). Au sein des entreprises, ALD Move ne parle plus aux gestionnaires de flotte (surtout les achats) mais aux gestionnaires de mobilité qui incluent aussi les RH et les responsables RSE, comme l’a rappelé Guillaume Maureau, son directeur général Adjoint  Commerce. La nouvelle solution repose sur une plateforme technique co-développée aec Skipr, une start-up belge dont ALD a pris près de 20% du capital.

Cette plateforme offre gain de temps et d’efficacité via une gestion centralisée et automatisée de la mobilité quotidienne de tous les collaborateurs. Elle planifie les trajets avec recommandations, collecte et analyse les données des collaborateurs, assure reporting, implémentation et suivi.

L’outil réduit ainsi l’empreinte carbone, grâce au suivi de l’impact CO2 des trajets des collaborateurs et la possibilité de favoriser les modes les plus durables. On notera également que le client décide lui même du choix des parteraires (VTC, autopartage, vélo, trottinette…) avec lesquels il souhaite travailler. Et la Carte mobilité (disponible en format physique ou digital) permet aux collaborateurs de régler les différentes solutions de mobilité négociées avec l’entreprise chez tous les opérateurs partenaires.

ALD accompagne donc ses clients dans la mise en place des différents outils, délivre du conseil, accompagne dans le choix des modes de transport, facilite les démarches visant à électrifier les flottes…. Des services d’autant plus utiles que la gestion opérationnelle de la mobilité se complexifie. Il s’agit aussi de rassurer sur des coûts qui, avec cette transition vers la multi-mobilité, vont au global augmenter pour les entreprises, le prix du verdissement du poste transport pouvant compter pour certaines d’entre elles jusqu’à 40% de leurs émissions de CO2. Mais certains coûts ne resteront pas longtemps plus élevés. Ainsi, les prix des véhicules électriques devraient être inférieurs à ceux des véhicules thermiques, toutes dépenses comprises, d’ici 2024-25. Et l’on trouvera à ce moment-là des bornes de recharge en beaucoup plus grand nombre. De quoi rassurer ceux qui hésitent encore à franchir le pas.