Aérien : le gouvernement met les bouchées doubles pour améliorer l’expérience voyageur

366

Le gouvernement a dévoilé son plan pour une meilleure qualité de service dans le transport aérien. Comprenant 21 mesures phares, il a été présenté par les ministres Olivia Grégoire et Clément Beaune. 

La qualité de service dans le transport aérien devient une priorité nationale, si l’on en croit le dernier rapport publié par le gouvernement. A quelques mois des grands événements comme la Coupe du Monde de rugby ou des JO 2024, l’exécutif souhaite améliorer le parcours voyageur, depuis son arrivée à l’aéroport de départ jusqu’à la sortie de l’aéroport de destination. Pour cela, il appelle à améliorer le suivi et la transparence vis-à-vis du public par un partage des indicateurs existants, assurer l’information des usagers par des campagnes de communication ciblées, protéger l’application du droit des passagers par une mobilisation des opérateurs et la mise en œuvre d’actions de contrôle par la DGAC, favoriser l’émergence de solutions innovantes et de nouvelles technologies et renforcer la coopération entre tous les acteurs de la chaîne du transport aérien en matière de qualité de service.

A lire aussi : Parcours aéroport : le BAR, la DGAC et ADP sur la même position d’urgence

Un plan de 21 actions réparties en 8 axes

Alors que le trafic passagers aériens attendu en France en 2023 devrait atteindre 95% du niveau de 2019, le gouvernement estime qu’il est impératif d’accompagner la reprise du trafic et les grands événements. Pour parvenir à gérer les flux et réussir à tenir ses engagements, l’exécutif mise sur 21 actions. A court terme, des actions d’évaluation et de contrôle renforcées par l’administration seront mises en place, tout comme de nouveaux indicateurs de qualité de service dès l’été 2023 (suivi mensuel des taux de retard des vols au départ de France, des cause de retard, suivi trimestriel du nombre de signalement reçus par la DGAC et des des thématiques de signalements reçus par la DGAC pour l’ensemble des compagnies aériennes). De nouveaux équipements de détection d’explosifs seront également expérimentés pour les bagages cabine à Paris et Lyon d’ici la fin de l’année. 

> A lire aussi : Edward Arkwright (ADP) : « Nous souhaitons créer des lieux d’intermodalité »

Ce plan composé de 21 actions comprend également un volet sur l’accessibilité des personnes handicapées  avec l’amélioration des démarches d’assistance, le renfort des contrôles sur site et des équipements dédiés.