Chalair et Amelia reprennent de l’altitude sur le domestique

La compagnie aérienne du groupe Amelia by Regourd Aviation réouvre la ligne Clermont-Ferrand – Paris Orly ce 2 novembre. Chalair relance pour sa part la ligne Bordeaux-Montpellier le 15 novembre.

Les compagnies aériennes régionales ont encore une belle carte à jouer face au train. Il faut en effet 1h15 de temps de vol pour relier Bordeaux à Montpellier avec Chalair, contre un minimum de 4h30 par le train, et encore plus par la route. On connait aussi le temps de trajet et les retards enregistrés sur la desserte ferroviaire Paris-Clermont. Autant dire que la liaison d’Amelia est importante pour la région Auvergne, et notamment pour les entreprises locales. Elle permet aux auvergnats de faire l’aller-retour à Paris sur une journée, et à l’inverse, aux parisiens de passer une journée à Clermont-Ferrand.

Amelia avait lancé cette ligne entre le chef-lieu du Puy-de-Dôme et la capitale en septembre 2020, avant de la suspendre en raison de la crise sanitaire. La compagnie aérienne du groupe Amelia by Regourd Aviation la réouvre ce 2 novembre. Elle va opérer deux fréquences par jour, du lundi au vendredi, et une le dimanche. La desserte sera assurée en ATR72-600 (72 places).

Beechcraft 1900 de Chalair dans les airs

Après un arrêt forcé depuis mars 2020, en raison de la crise sanitaire, Chalair reprend pour sa part la ligne Bordeaux-Montpellier le 15 novembre, à raison de 4 fréquences hebdomadaires, opérées avec un appareil de type Beechcraft 1900 (19 sièges).

Chalair et Amélia sont déjà des compagnies anciennes dans le ciel français. La première affiche plus de 35 ans d’expérience aéronautique ; sa flotte est composée de treize appareils de 19 à 70 sièges. Le groupe Amelia, créé en 1976 par Alain Regourd, possède pour sa part une flotte de 18 avions régionaux de 35 à 72 places et un cœur de flotte de neuf Embraer 145 de 50 places.