Faut-il craindre une pénurie de carburant ces prochains jours ?

Après la grève des transports, c’est au tour des stations de carburant d’être touchées. Plusieurs automobilistes craignent une pénurie même si le gouvernement se veut rassurant. 

- Publicité -

Nous vous l’annoncions il y a quelques jours, près de 800 stations étaient en pénurie de carburant mardi 3 décembre dans la région Ouest. En cause : un blocage des dépôts pétroliers. A l’heure où la grève générale paralyse une majeure partie des voyageurs, le gouvernement assure que l’approvisionnement continue de se dérouler normalement et ce, malgré 5 dépôts encore bloqués ce vendredi 6 décembre. 

Selon nos confrères de Franceinfo, les dépôts des raffineries de Donges, La Mède, GrandPuits et Normandie étaient bloqués, ainsi qu’un dépôt à Dunkerque. Ailleurs, de nouveaux blocages se préparent pour la semaine prochaine, selon Emmanuel Lépine de la CGT Chimie. « On s’installe dans la durée et on prend contact avec nos homologues de Belgique, d’Italie et d’Espagne pour éviter que des approvisionnements viennent de l’extérieur », a-t-il assuré.