Le trafic aérien temporairement suspendu après une suspicion de cyberattaque aux Etats-Unis

La FAA, l’autorité américaine de l’aviation, a ordonné l’arrêt total de tous ses vols intérieurs aux Etats-Unis durant plusieurs heures suite à une panne informatique afin de « permettre à l’agence de confirmer l’intégrité des informations de vol et de sécurité ». Les vols ont pu reprendre peu après 15 heures. 

« Les opérations normales de trafic aérien reprennent progressivement à travers les États-Unis », ont indiqué les autorités suite à une panne du système fournissant des informations de sécurité aux équipages de vol, a écrit la FAA dans un tweet en précisant « continuer à chercher la cause du problème initial ». Ce mercredi à 13h15, heure de Paris, la FAA avait ordonné l’arrêt immédiat de tous les départs de vols intérieurs à travers le pays afin de « permettre à l’agence de confirmer l’intégrité des informations de vol et de sécurité ».

Quelques heures plus tard, la Maison Blanche a publié sur Twitter : « Le président a été tenu informé par le ministre des Transports de la panne touchant les systèmes de la FAA. Il n’y a pas de signe montrant une cyberattaque pour le moment, mais le président a demandé au ministère des Transports de conduire une pleine enquête sur les causes ». Plusieurs aéroports à travers le pays ont néanmoins averti les voyageurs que des retards seraient à prévoir. 

Air France-KLM victime d’une fuite de données des membres Flying Blue 

Cette suspicion de cyberattaque intervient quelques jours après le piratage du programme de fidélité d’Air France-KLM, Flying Blue. Le groupe a tenté de rassurer ses clients sur le fait que « l’équipe de sécurité informatique a mis en place des actions correctives pour mettre fin à l’incident ». Parmi les données concernées : les noms et prénoms des membres, es numéros Flying Blue (et les statuts), le nombre de miles, les numéros de téléphone, les adresses e-mail et les dernières transactions. En revanche, les passeports ne seraient pas concernés. Les équipes informatiques de Flying Blue ont bloqué les comptes concernés et appellent les membres du programme impactés à changer le mot de passe de leur compte.