SNCF : des fêtes de fin d’année en dessous du seuil de rentabilité

Alors que la compagnie ferroviaire comptait sur la période des fêtes de fin d’année pour limiter les pertes financières, elle n’a accueilli « que » 3,7 millions de passagers lors de ces dernières semaines. 

Un coup dur supplémentaire pour la SNCF qui a dû faire face à une année exceptionnelle entre la crise de la COVID-19 et les grèves en début d’année 2020. Et ce ne sont pas les vacances de Noël qui viendront « sauver » le bilan de cette année à oublier puisque seuls 3,7 millions de voyageurs ont emprunté un TGV, Ouigo ou Intercités, contre plus de 5 millions habituellement. 

Sans surprise, les réservations se sont majoritairement faites en dernière minute (moins de 5 jours avant le départ) et la fréquentation a été de l’ordre de 70% au total par rapport à une année « normale ». Le taux d’occupation, lui, avoisine les 60% avec seulement 20% des TGV en circulation qui affichaient complets ou quasi-complets. En 2020, la perte de recettes cumulées est d’environ 5 milliards d’euros pour la SNCF depuis le début de la crise sanitaire.